Accueil E-commerce L’e-commerce B 2 B doit prendre de nouvelles mesures

L’e-commerce B 2 B doit prendre de nouvelles mesures

389
0
A team of people work creatively together building giant digital tablets, like skyscrapers, and creating the content. Other people download this content on their mobile devices. Horizontal composition.

L’expérience du commerce en ligne dans le B 2 C touche une échelle de qualité inégalable. Les Marketplaces y collaborent considérablement. Cette méthode indique une grande menace pour les sociétés. L’e-commerce B 2 C a définitivement modifié les exigences des clients B 2 B. Les firmes B 2 B vont devoir augmenter le niveau ou carrément se volatiliser.

B 2 B ou B 2 C

Ainsi, d’après Accenture, 49 % des consommateurs qualifiés B 2 B privilégient les sites internet B 2 C afin d’effectuer leurs emplettes. Ils y décèlent une expérience optimale en ligne où ils sont disposés à régler 30% plus cher, en insérant les options de recherche et de navigation dans l’index des articles, les estimations par la clientèle des marchandises et des commerçants et les conseils personnalisés. De même, beaucoup de marques B 2 B s’appuient encore particulièrement sur les imprimés papier, leurs agents commerciaux et les centres d’appels pléthoriques. Toutefois, elles précisent que l’e-commerce reste le moteur déterminant de leur essor, le chiffre d’affaires généré de leurs négoces en ligne a d’ailleurs haussé de 20%. Par conséquent, les enseignes B 2 B sont obligées de revoir leur méthode afin d’obtenir et de fidéliser leurs consommateurs.

La place du Marketplace

Les revendeurs B 2 B risquent lourdement pour perfectionner leur expérience en ligne et se ranger sur les modèles du B 2 C. Cependant, pour reprendre cette pratique, il faut en parallèle allouer une importante sélection de marchandises, entretenir l’ergonomie et la qualité de prestation du blog. Selon ces commerçants, la Marketplace représente un équipement performant se conformant à cette double contrainte, par le biais de la concentration des offres de leurs propres représentants. Effectivement, la majorité des revendeurs B 2 B ne gardent pas la totalité du catalogue de leurs grossistes, mais le trient partiellement pour l’inclure à leur offre. Ainsi, quand un distributeur commence sa Marketplace, il alloue à ses négociants un tunnel de vente clé en main supplétif pour tous les articles non achetés. La Marketplace peut aussi être un bon levier pour le renforcement de l’implantation entre les offres en ligne et en boutique.